Search

Moroccan Akhnif (Hooded cape)

Moroccan Man’s hooded cape (akhnif)




In the southern Atlas Mountains, the #akhnif, a hooded cape, was a standard man’s garment worn by both #Muslims and #Jews of the Aït Ouaouzguit tribe. It was typically black, and there was an intricate woven orange decoration on the back in a pattern resembling an eye.

In compliance with local laws, Jews wore the garment inside out so as to mark them as Jews. Thus only the dangling threads of the inner side were visible, and only when the #akhnif was rolled up to the shoulders was the pattern revealed in all its splendor. Material and technique: Goat hair, woven and embroidered

#SirwaWithReda


Moroccan Akhnif, 19th century. The Israel National Museum

Moroccan Akhnif, 20th century.


Homme juif des Aiît Ouaouzguit (Maroc) de dos vêtu de l'akhnif dont la décoration de demi-lune rouge est tournée vers l' intérieur afin de le distinguer du reste de la population musulmane. Les mêches de laine, extérieures au décor, apparaissent sur le bas. Il porte sous ce manteau à capuche tissé la djellaba noire.

#برنوس مغربي (#أخنف)، الأطلس الصغير


في جبال #الأطلس الجنوبية، كان أخنف، وهو برنوس يغطى الرأس، ثوباً معتاداً يرتديه كل من اليهود و المسلمين عند قبيلة أيت واوزگيت. كان عادة أسود، وكان هناك زخرفة برتقالية منسوجة معقدة على الظهر في نمط يشبه العين.

وامتثالا للقوانين المحلية، كان اليهود يرتديونه من الداخل إلى الخارج حتى يتم وضع علامة عليهم على أنهم يهود. وهكذا كانت الخيوط المتدلية من الجانب الداخلي مرئية ، و عندما يتم لفه إلى الكتفين كان النمط الذي تم الكشف عنه في كل روعته. المواد والتقنية: شعر الماعز، المنسوجة والمطرزة. #سروا_مع_رضا


Moroccan Burnous 19th-century - Metropolitan Museum

Moroccan Akhnif burnus, 19th century. The Israel National Museum

Moroccan Akhnif, 19th century. The Israel National Museum

Burnous des Ait Ouaouzguit, Maroc


#Akhnif, cape à capuche marocaine


Dans les montagnes l'Anti Atlas, l'akhnif, une cape à capuche, était un vêtement d'homme porté aussi bien par les musulmans que les juifs de la Tribu des Aït Ouaouzguit. Il était typiquement noir avec une décoration orange tissée de manière complexe sur le dos, avec un motif ressemblant à un œil.

Conformément aux lois locales, les Juifs portaient le vêtement à l'envers afin de les marquer en tant que Juifs. Ainsi, seuls les fils pendants de la face intérieure étaient visibles, et ce n'est que lorsque le #akhnif était enroulé sur les épaules que le motif se révélait dans toute sa splendeur. Matériel et technique : Poil de chèvre, tissé et brodé

#SirwaWithReda



Moroccan burnus, Burnous marocain appelé Akhnif

Moroccan Akhnif Cape. 19th century. The Metropolitan Museum


Homme juif en costume traditionnel. Il est vêtu de l' akhnif dont la décoration de demi-lune rouge est tournée vers l' intérieur afin de le distinguer du reste de la population musulmane. Les mèches de laine, extérieures au décor, apparaissent sur le bas. Il porte sous ce manteau à capuche tissé la djellaba noire. Jean Besacenot 1937

Homme juif en costume traditionnel. Il est vêtu de l' akhnif dont la décoration de demi-lune rouge est tournée vers l' intérieur afin de le distinguer du reste de la population musulmane. Les mèches de laine, extérieures au décor, apparaissent sur le bas. Il porte sous ce manteau à capuche tissé la djellaba noire. Jean Besacenot 1937



Berger des Glaoua portant le selham appelé akhnif. Vêtement tissé d' une seule pièce, capuche comprise, en poils de chèvre noir ou brun foncé. Le dos est orné d' une demi-lune, le plus souvent orangée rouge vif, traversée d' une longue bande de décors très fins. A la capuche, agelmoun, pend un gland, taounchkint. La fermeture sur le devant de la poitrine est fortement rebrodée ton sur ton. Jean Besancenot 1934

Homme des Aït Ouaouzguite vêtu d' un manteau akhnif traditionnel en poils de chèvre avec décors au dos tissés dans une demi-lune orangée. Il est ici enfilé par l' encolure, un pan est rejeté sur l' épaule et la capuche sert à transporter des petits paquets. L' homme tient à la main des chaussures tissées. Jean Besacenot 1937

Homme des Aït Ouaouzguite vêtu d' un manteau akhnif traditionnel en poils de chèvre avec décors au dos tissés dans une demi-lune orangée. Il est ici simplement accroché à l' épaule par dessus le tchamir. L' homme tient à la main des chaussures tissées.

Enfants juifs en costume traditionnel au sortir de l' école. Il sont drapés de l' akhnif dont la décoration de demi-lune rouge est tournée vers l' intérieur afin de le distinguer du reste de la population musulmane. Les mêches de laine, extérieures au décor, apparaissent sur le bas. Ils portent sous ce manteau à capuche tissé la djellaba noire.

Hommes juifs en costume traditionnel. Il sont drapés de l' akhnif dont la décoration de demi-lune rouge est tournée vers l' intérieur afin de le distinguer du reste de la population musulmane. Les mêches de laine, extérieures au décor, apparaissent sur le bas. Ils portent sous ce manteau à capuche tissé la djellaba noire.


Homme des Glaoua de profil drapé dans son haïk. Sur le haïk est porté l' akhnif dont un pan est rejeté en arrière par dessus l' épaule.

19 views

Contact

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon